EDITO DU PRESIDENT – 2024

Publié le 26/01/2024

            Chers Amies et Amis 

Une année entière vient de se terminer et une future arrive en espérant qu’elle soit source de réelles satisfactions quant aux performances de vos clubs et la pleine réussite de vos projets de développement.

Cette Année 2024, démarre comme vous l’avez, hélas, tous vu dans la presse par un incident majeur. Cela après une rencontre de U18, une fois le match terminé et sur un parking de stade.

Le district est bien entendu fortement engagé avec les deux clubs et les services publics quant à l’identification des responsabilités et sera intransigeant quant aux éventuelles sanctions sportives.

Cet incident qui aurait pu se transformer en drame, n’est pas lié à notre pratique, mais aux conflits de territoires, de quartiers, de cites qui hélas sont courants sur notre territoire.

Nous savons tous le travail fait dans nos clubs et la volonté de ces derniers afin que les jeunes puissent s’adonner à leur passion dans les meilleures conditions.

Notre Département détient, le triste record national du nombre de rixes de bandes de mineurs sur une année.

Notre football est bien sûr pris en otage de ces phénomènes qui lui sont étrangers. Les clubs comme les instances ne possèdent pas de pouvoir de police et n’ont ni la compétence, ni les ressources pour gérer les mouvements de jeunes se déplaçant d’un quartier à un stade pour en découdre et créer un climat de violence et d’insécurité.

Le District va bien sûr, travailler avec les pouvoirs publics afin d’aider à la mise en place de mesures préventives.

 

Toutefois nous avons déjà mis en place, un mode opératoire concernant les matches dits sensibles. Cette procédure (« Demande de classification de match sensible ») existe depuis plusieurs saisons, et a fait montre de son efficacité.

Elle est disponible sur notre site , dans la rubrique «Documents » puis « Formulaire »

Plan départemental de prévention (fff.fr)

Cette procédure est bien sur préventive et nous vous demandons d’être vigilants et à l’écoute sur les périodes précédentes les rencontres sur les points suivants :

  • Des retours de vos éducateurs
  • Des alertes sur les réseaux sociaux
  • Des alertes des services de l’état (Police, mairie, lycée, collège…etc…)
  • De contentieux identifies et des potentiels risques

Il y a bien entendu d’autres identifiants, mais la procédure ne devra pas être utilisée de manière inappropriée pour par exemple des faits de jeux mineurs observés lors d’un match précédent. Elle ne doit être utilisée que sur des matches réellement identifiés à risques. Le district et la commission de prévention (C.D.P.M.E) arbitreront.

 

Mais ne tombons pas non plus dans une certaine paranoïa.

Nos 41000 Licenciés jouent au football et sont sur les terrains chaque Week end dans de très bonnes conditions grâce à votre travail.

Ne baissons jamais les bras et gardons notre cap  celui de notre engagement ,de nos valeurs au service de nos pratiquants.

Articles les plus lus dans cette catégorie